Gaïa… des rivières souterraines au souffle de l’encre

2011
Technique : Encres de chine et broux de noix sur toile.
Formats : 120 x 40 et 120 x 120 cm.

RIVIÈRES , veines souterraines qui nous relient à l’âme du monde…
Alliances secrètes entre les règnes.
La rivière avance en silence…
dans le parfum des origines, elle répand sa féerie sans jamais s’endormir…
A la rivière, la terre s’enlace, l’encre sans elle ne saurait vivre,
l’encre se faufile, se mélange au ciel, la forêt suit le courant des nuages à l’envers…
Miroir des pouvoirs transmis elle témoigne son histoire dans le méandre sacré.
La rivière vient rejoindre la toile, les nappes humides apparaissent, au creux du pinceau…
les roseaux, la brume…
Vapeur d’eau au goût de pluie. Entre les rives, le pinceau laisse derrière lui des myriades d’univers.
Il glisse dans l’éphémère absolu, dépose aux crépuscules des soirs et des matins.
La rivière a frôlé mes yeux…
…de la main qui peint,
naît le rêve de la terre  à jamais abreuvée d’eau.

M-A.M

Les œuvres ont été exposées à l’Eglise du Temple Neuf de Strasbourg